Histoire de motocycliste Indian Motorcycle® : Kevin Kuhner

Bien que je conduise la moto seulement depuis 2005, j’admirais les motos Indian Motorcycle et souhaitais en posséder une depuis longtemps. Alors qu’elles m’étaient antérieurement indisponibles en raison du manque de production ou du coût, ma passion pour les motos Indian n’a jamais fléchi.

Lorsque Polaris a annoncé qu’elle achetait les droits pour le nom Indian, j’ai su que mon rêve se réaliserait bientôt.

Lorsque la remarquable Thunder Stroke 111 a été lancée à l’occasion de la Daytona Bike Week 2013, le public a immédiatement su qu’Indian était de retour. De retour pour de bon, et avec l’objectif de produire un véhicule de classe mondiale digne du nom et de la tradition Indian.

En juillet, je me suis rendu chez Indian Motorcycle of Northern New Jersey et j’ai déposé un acompte sur la moto Indian nouvellement conçue, mais jamais vue. J’avais entièrement confiance en la capacité de conception de Polaris et en l’équipe de fabrication pour produire un véhicule de qualité.

En août, les nouvelles motos Indian ont été dévoilées pour la première fois et ont obtenu des critiques élogieuses. Deux jours plus tard, j’ai téléphoné à mon concessionnaire et passé une commande pour une Indian Chief Vintage 2014, de couleur rouge Indian Motorcycle. Et ainsi a commencé une autre longue attente. Entre-temps, j’ai eu l’occasion de faire des randonnées d’essai chez deux concessionnaires. La performance des nouvelles Indian était si impressionnante; elle n’a fait qu’amplifier mon sentiment d’impatience pour l’arrivée de ma propre moto. Elle est enfin arrivée environ deux mois après la date de la commande, et je suis passé la chercher dès que j’ai pu.

Ma moto Indian Motorcycle m’a surpris et m’a comblé par sa beauté, ses lignes classiques, ses détails attentionnés et, surtout, par sa performance du moteur, sa maniabilité et sa suspension solides. Posséder cette moto a été une expérience des plus satisfaisante.

 

Indian Motorcycle est de retour et son avenir est prometteur.

Commentaires